Des munitions en quantité, soit 600 munitions de calibre 12. C’est la prise faite avant-hier par le commissariat de Grand-Popo lors de l’une des régulières opérations de palpation et de fouille sur les usagers de la route suspects en cette période de fin d’année. Et l’infortuné pris en flagrant délit de transport desdites munitions est un conducteur de taxi-moto. D’après ses premières déclarations suite à son arrestation, il transporterait le parquet de munitions pour un Nigérian de l’ethnie Ibo resté jusqu’ici introuvable. Toujours d’après les propos arrachés au Zémidjan, il devait les convoyer jusqu’à une localité proche de la frontière togolaise. Mais qui sait s’il faut faire foi à ses déclarations ? C’est d’ailleurs pour situer les responsabilités et faire la lumière sur cette affaire qu’une enquête est ouverte. D’où proviennent les cartouches ? A quelle opération étaient-elles destinées et où ? C’est à toutes ces interrogations que la police, qui n’a pour l’instant que le conducteur de Zémidjan comme seule piste, essayera de répondre. Tout compte fait, avec cette prise de la police de Grand-Popo, les honnêtes citoyens qui entre-temps avaient des appréhensions sur cette opération de fouille inopinée peuvent se frotter les mains. Qui a dit qu’il y a des actions inutiles quand il s’agit d’anticiper sur les intentions et les plans des criminels pour les déjouer ?

24-12-2014, Angelo DOSSOUMOU

Opération fouille inopinée des usagers de la voie : Un Zém arrêté avec 600 munitions à Grand-Popo
Retour à l'accueil